Nos formations en ligne

Notre page sur Facebook
Notre page sur Instagram

Notre chaine YouTube

Méthode OML

Pour prendre contact avec nous…

Journée internationale de la paix

https://www.un.org/fr/observances/international-day-peace

En cette période temporelle perturbée par de multiples paix et discordes internationales, comment pouvons-nous parler de PAIX ensemble et avec les enfants ?

Sur ce sujet-là aussi, nous pouvons nous appuyer sur ce que Maria Montessori a fait à son époque. Elle a courageusement pris la parole pour éviter la 1e guerre mondiale. Elle ne savait pas qu’il y en aurait une autre en Europe, elle ne savait pas que les Anglais allaient l’emprisonner lorsqu’elle irait avec son fils en Inde.

Dès qu’elle a pu avoir un auditoire, elle répandit des messages porteurs de paix et de réconciliation.

Pouvons-nous prendre sa suite ?

Dans chaque formation online que nous proposons, nous avons enregistré les livres de Maria Montessori qui nos apprenants peuvent écouter et réécouter.

 

Saison des ouragans

La planète Terre subit à tout moment des tourmentes naturelles.

Actuellement, c’est la saison des systèmes cycloniques qui se forment en Atlantique Nord et se transforment à l’approche des côtés terrestres.

Les îles françaises sont ainsi touchées, comme récemment la Guadeloupe.

Et les impacts sont forts sur toutes les familles et l’économie de l’île.

Nous pensons à eux et particulièrement aux structures Montessori dans lesquelles travaillent des éducateurs(trices) et directeurs(trices) que nous avons formé(e)s.

 

 

Happy birthday to Maria Montessori

Il y a 152 ans, à Chiaravalle en Italie, naissait une petite fille.
Elle ne savait pas que son destin serait extraordinaire et l’amènerait à défendre les causes des enfants pauvres, de l’émancipation des femmes et de la Liberté individuelle.

Rendons hommage à cette grande dame, une des plus grandes du XXe siècle.

Commencez l’année scolaire avec des outils joyeux et sensoriels

🏄‍♀️ Aujourd’hui j’ai la joie de vous proposer de démarrer l’année scolaire sereinement sur l’apprentissage ou l’enseignement du français grâce à une série de cahiers.
👩‍🎓 J’ai moi-même élaboré cette méthode dès 2013 pour l’enseignement de la langue française. Elle combine les recherches du Dr Orton, d’Anna Guillingham et du Dr Maria Montessori.
👨‍🏫 L’ensemble de ces cahiers constitue l’essentiel du matériel didactique nécessaire à l’application de cette méthode exceptionnelle auprès des enfants (et adultes) apprentis lecteurs.
👉 Pour en savoir plus, je vous invite à consulter sur le site internet
🐬 Je vous souhaite une très bonne journée et je vous attends pour échanger sur cette belle méthode sensorielle qui permet à tous d’apprendre à lire, à conjuguer et à analyser notre belle langue française !
🏡 Murielle Lefebvre

Pourquoi construisons-nous des châteaux forts sur la plage ?

Que faisons-nous à la plage ?
Nous sommes nombreux à apprécier les promenades sur le littoral.
Personnellement, j’aime bien regarder ce que les gens ont laissé comme traces de leurs moments passés sur la plage.

Voici un trou en forme de coeur.

Regardez ce sempiternel château fort, trace de l’activité créatrice qui se transmet de génération en génération depuis quand ? Le Moyen-Age ?

Nous avons (dans un post ancien) exploré le thème de la plage et du sable et de leurs bienfaits auprès des enfants, voire des adultes. Je ne résiste pas à partager de nouveau avec vous des photos et réflexions sur ce sujet.

Nous avions parlé du « trou » creusé dans le sable : pourquoi creusons-nous des trous dans le sable dès le plus jeune âge ?

Aujourd’hui, posons-nous des questions sur l’imagination et la créativité ?
Le sable, ce matériau qui se fige lorsqu’il est humide nous permet d’accéder à la construction en 3D, quasiment sans limites. Pas de limites de ressources ni en sable ni en eau. Pas besoin d’outils sophistiqués.
Seul le temps va nous limiter, car soit la marée montante viendra tout engloutir, soit le soleil couchant nous obligera à abandonner notre création au noir de la nuit. En cela, nous nous rapprochons des moines tibétains et de leurs mandalas en sable coloré sur lesquels ils soufflent dès l’aboutissement.

On ajoute des galets, des coquillages, des algues ou du bois. Afin d’embellir ou de parfaire. Chaque petite touche mènera à une création. Les couleurs et dégradés se mêlent et forment un tableau en 2D ou 3D unique dont on sait qu’il sera éphémère.

  • Ce que nous construisons le temps de notre passage sur la plage nous permet de lâcher sur les notions d’objets ou de créations dont nous sommes certes les auteurs mais aussi les propriétaires,
  • Cela nous permet aussi de nous rapprocher de notre rythme circadien,
  • Cela nous déconnecte du monde turbulent et rapide et la notion du temps qui passe se résume à ce que le Soleil nous en laisse pressentir.
  • Cela nous permet d’exprimer des pensées

Tout ceci est bénéfique aux Hommes, c’est pour cela qu’ils continuent à fréquenter les littoraux et à laisser des traces de leurs passage et de leur pensées sur le sable.

Bonne rentrée 2022 à chacune et à chacun !

Arrêté du 29 juillet 2022 relatif aux professionnels autorisés à exercer dans les modes d’accueil du jeune enfant

Arrêté du 29 juillet 2022 relatif aux professionnels autorisés à exercer dans les modes d’accueil du jeune enfant

Quoiqu’en disent les média, comme d’habitude, on pouvait déjà être recrutés sans diplôme minimum dans une crèche en France. Tout est réglementé, et cela l’était déjà. Cet arrêté met à jour certaines conditions et limites, c’est tout.

La question à poser est de savoir pourquoi cette profession n’intéresse-t-elle plus ?
Il s’agit de prendre soin des bébés, n’est-ce pas ? De petits être vivants fragiles et frais. Alors qu’est-ce qui ne motive pas ? ou plus ?

« C’est difficile, fatigant ». Mais quelles récompenses avec les éclats de rire et la fraîcheur candide des enfants !

« Le salaire est trop bas » ? Je ne pense pas qu’il soit plus bas que celui des infirmières par exemple. Et s’il était plus élevé, cela changerait la motivation ? La qualité de l’attention et de la posture professionnelles ?

Alors ?

Si on ne veut plus prendre soin des bébés, comme on ne veut plus enseigner aux jeunes, prendre soin des malades et personnes âgées ou travailler dans les supermarchés (celui à côté de chez moi recrute 15 personnes, une dans chaque rayon) que va-t-il se passer ?

Eh bien, un changement d’organisation de la société tout entière.
Les parents ne pourront pas faire garder leur bébé, l’un des deux s’en occupera (quid des familles monoparentales ?), ou la grand-mère ou une voisine. Certaines crèches fermeront.
Certaines familles seront prioritaires sur d’autres comme il se doit (c’est déjà le cas mais on n’en parle pas non plus). Et donc personne ne sera satisfait.
Après tout, on nous avait mis dans la tête qu’il fallait « socialiser le bébé », on nous mettra le contraire, si cela arrange les dirigeants (pas les bébés, on ne leur demande pas leur avis).

On peut même imaginer que la pénurie de personnel dans les crèches fasse chuter la natalité ?

C’est l’attitude de chacun qui se reporte sur la société toute entière.
Travailler c’est pour un salaire oui, mais c’est également pour participer au bon fonctionnement de la communauté.

 

 

 

Bon retour à l’école pour nos contacts hors métropole !

Pour certains, les vacances d’été 2022 sont terminées.

Nous accompagnons chaque été les écoles Montessori à l’étranger dans leurs besoins de formations et consulting/coaching. Le Québec, la République Démocratique du Congo, la Belgique sont parmi nos partenaires de longues dates.

Nous continuons de proposer notre démarche atypique et innovante (mot très galvaudé actuellement car il faut bien attirer le client avec des mots à défaut de produits ou prestations) d’éducateur Montessori 2.0 (voir post précédent à ce propos).

Nous intervenons à distance en synchrone et asynchrone sur la formation continue de toute l’équipe pédagogique.

Bon retour à tous les apprenants petits et grands et à tous les accompagnants petits et grands -)

 

 

 

 

 

De belles personnes !

Il y a des chanteurs et des chanteuses qu’on aime en famille comme Anne Sylvestre ou Daniel Levi. Et puis ils nous quittent et cela nous force à nous redire notre amour, à reparler des bons moments de joie partagés grâce à de belles personnes qui donnent de leur temps et partagent leur talent et nous y sommes sensibles.
Et si on parlait plus de ces personnes qui nous portent et nous transforment !

Suite sur les professionnels de la Petite Enfance

Comment prendre soin des bébés se résume en deux mots qui englobent tout : environnement et ambiance.

Le premier, l’environnement, est l’ensemble des moyens mis en place pour l’accueil (cad les locaux, le mobilier, les équipements, le matériels pédagogiques, etc…)
Hier, je vous parlais des crèches municipales où mes deux amies travaillent. L’une des deux structures n’a toujours pas de système de climatisation. C’est dire la priorité qui est donnée des bébés actuellement en France. Comme si le réchauffement climatique n’était pas assez médiatisé pour atteindre les oreilles des élus municipaux. Pourtant une climatisation coute moins cher que deux mini-bus à l’année pour le club de foot (utilisés le week-end seulement), non ? Je n’ai rien contre le sport, bien au contraire, mais j’observe autour de moi.

« Il faut remplir la crèche à 150% et entasser les bébés dans un dortoir à 12 ou 15 enfants« . Ce sont quelques unes des plaintes de mes amies. La directrice d’un des établissements a 27 ans (la crèche n’a pas eu de direction durant des mois, la personne étant partie du jour au lendemain), elle n’ aucune expérience de travail dans une crèche. Elle n’a suivi aucune formation ni en management, ni en pédagogie, ni sur le développement de l’enfant. Mais elle a un diplôme validé pour le poste. Ouf !

Le deuxième terme est l’ensemble des actes commis par les différents intervenants. C’est aussi le climat social qu’on appelle couramment l’ambiance dont on dit qu’elle est bonne ou mauvaise. Personnellement, je la ressens très rapidement quand j’entre dans un lieu. Les bébés aussi ressentent très vite les ondes et humeurs humaines.

Du point de vue social, une formation continue individuelle et une formation communautaire sont indispensables ainsi qu’une supervision. Cela ne résoudra pas tout, certes. Mais ce sont les essentiels indispensables et minimum dans une équipe.

Nous venons d’intervenir sur la formation d’une communauté entière d’une crèche en Guyane française et les difficultés sont fortes à de multiples niveaux.
En définitive, j’utilise actuellement surtout mes compétences d’éducatrice du mental et de plus en plus car c’est l’urgence actuelle des professionnels de la Petite Enfance. Des anciens sont épuisés et ne reconnaissent plus le métier, des jeunes sont moins résistants.

Je pense qu’on pourrait améliorer le bien-être de la cellule familiale si un des parents était vivement encouragé (financièrement et mentalement) à prendre soin de son bébé lui-même.

En conclusion je dirai que les orientations à prendre, selon moi sont mentales avant tout.
Comme disait Maria Montessori « Parmi les besoins de l’enfant nous négligeons les plus humains : ceux de son esprit et de son âme. »

Murielle Lefebvre